Quelle est la qualité du sommeil des enfants à l’hôpital et à la maison ?

Selon une étude publiée dans Archives of Disease in Childhood, les enfants et leurs mères dorment moins bien dans les services pédiatriques qu’à la maison, ce qui pourrait être dû à des niveaux sonores beaucoup plus élevés dans un hôpital.

Des chercheurs britanniques ont mesuré la qualité du sommeil et les niveaux de bruit dans les services pédiatriques d’un hôpital pour enfants et les ont comparés avec l’environnement familial. La qualité du sommeil a été mesurée par actigraphie pour 40 enfants (âgés de 3 à 16 ans) et 16 de leurs parents qui ont couché ensemble.

Les chercheurs ont constaté que les enfants dormaient en moyenne 62,9 minutes de moins par nuit à l’hôpital qu’à la maison et que les parents dormaient en moyenne 72,8 minutes de moins par nuit à l’hôpital. À l’hôpital, la qualité du sommeil des enfants et des parents était moins bonne qu’à la maison. Les niveaux sonores médians à l’hôpital étaient en moyenne de 48,6 dBA contre 34,7 dBA à domicile, dépassant de 30 dB les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé.

Ainsi, les enfants et leurs parents dorment mal dans les services pédiatriques. Cela peut affecter le comportement de l’enfant, son rétablissement et sa tolérance à la douleur. Le manque de sommeil augmente la surcharge de travail et le stress des parents. Les niveaux sonores augmentent considérablement à l’hôpital et peuvent contribuer à un mauvais sommeil. La réduction du niveau de bruit pourrait conduire à une amélioration du sommeil, affectant la qualité du séjour des parents et de l’enfant.